• AUTEUR

    Jean-Baptiste MALET

    FAYARD

Temps de
lecture
5 min

DECOUVERTE : LIVRE 2017, L’EMPIRE DE L’OR ROUGE ENQUÊTE MONDIALE DE L’INDUSTRIE, Jean-Baptiste MALET

La première gamme de sauces tomates anciennes bios VARIETTE valorisent quelques variétés de tomates anciennes parmi des milliers d’autres existantes, dites de population, riches, diverses et goûteuses.

Le livre de Jean-Baptiste Mallet révèle le parcours d’une seule tomate, « la tomate de combat », celle qui est cultivée de manière intensive dans la région de Xinjiang en Chine par des paysans ouïgours pour 1 centime d’euros le kilo ramassé, celle qui inonde le marché européen et africain sous forme de barils de concentré de tomates contenant une quantité importante de conservateurs et colorants.

Cette tomate d’industrie (un quart de la production mondiale) est typiquement une tomate hybride F1, crée en laboratoire, adaptée pour un ramassage mécanisé et pour une transformation industrielle. Elle est extra ferme, résistante, oblongue et sans saveur.

Dans ce livre, On apprend comment la CHINE, peu consommatrice de concentré de tomates (ils consomment à peine 10% de ce qu’ils produisent), est devenu le deuxième producteur et le premier exportateur mondial de tomates.

Les productions intensives sont organisées par l’état qui contrôlent directement la filière, de la récolte à la transformation et à l’exportation.

Les usines de transformation chinoises, vendues clés en main par les italiens, envoient plus de 10 millions de tonnes de concentrés de tomates en Italie et en Afrique, et plus particulièrement au Ghana et au Nigéria.

Ces barils de triple concentré de tomates chinois, sont retravaillés par les usines italiennes napolitaines et réexportés dans la grande distribution française, européenne et en Afrique.

Ainsi, certains concentrés de tomates revendiquant le « made in Italy » que l’on retrouve sur nos linéaires en Grande Distribution, ne sont autre que des concentrés chinois dilués avec de l’eau et des additifs non mentionnés sur la liste des ingrédients.

Les additifs (amidon, fibre de soja, dextrose, colorants) sont parfois rajoutés à hauteur de 70% ceci pour maquiller des barils avariés, oxydés, de couleur noire, « black Ink ». Ces qualités de pâtes sont en particulier destinées à l’Afrique, Ghana et Nigéria, considéré comme la poubelle de cette agro-industrie.

L’enquête de Jean-Baptiste MALLET met en lumière le marché mondial de la tomate standardisé, hybride F1, résistante, cultivé à grand renfort de pesticides et de main d’œuvre illégale, sans goût et sans saveur.

Documentaire à voir en replay sur France TV

https://www.france.tv/documentaires/societe/406257-infrarouge-l-empire-de-l-or-rouge.html

Livre disponible sur le site fayard

https://www.fayard.fr/lempire-de-lor-rouge-9782213681856

Alors, face aux concentrés de tomates proposés sur nos linéaires et dont l’origine devient douteuse, la gamme VARIETTE prend tout son sens !


Warning: Use of undefined constant   - assumed ' ' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/281ad5739ba20f7cee0b11ec59d4db02/web/variette/www/wp-content/themes/variette/single.php on line 195