Nos engagements

1. Les Matières premières agricoles et cultures principales sont issues de l’Agriculture biologique.

Respect au minima du cahier des charges du règlement CE 834/2007 (agriculture biologique)

  •  Exclusion des produits chimiques et de synthèse
  •  Limitation des intrants
  •  Sans OGM
  •  Ni hybrides CMS

2. Les Producteurs cultivateurs sont engagés dans l’agriculture biologique et paysanne dans le respect de la terre

Préservation des sols par le recyclage des résidus végétaux et le développement de l’humus (résistance à l’érosion, capacité à capter l’eau, augmentation de la fertilité des cultures)
Préservation de la qualité environnementale des milieux (haies, arbres…) Rationalisation des ressources naturelles (eau, énergies fossiles…) et favoriser l’autonomie
Pas de pollution directe (pas de pesticides) ou indirecte (non utilisation des tracteurs…)
Utilisation de solutions naturelles en prévention des maladies ou des insectes.
Adaptation des productions au climat, à l’environnement et au terroir et respect de la saisonnalité
Développement de la biodiversité agricole et des zones sauvages
Priorisation des cultures de plein champ, avec un contact direct au sol et au soleil

3. Les Cultures principales mises en œuvre sont des variétés anciennes, dites de population ou paysannes

Définition

ELLES SONT ISSUES DE SEMENCES PAYSANNES*

EN OPPOSITION AUX HYBRIDES F1 (majorité des semences) QUI SONT EUX

Définition et origine

Semences à pollinisation libre ou ouverte, qui se reproduisent et se croisent entre elles librement et naturellement (dans le respect des modes de reproduction naturels des plantes…pollen, vent, autofécondation naturelle…)  ou par sélection massale (sélection des semences par l’agriculteur dans sa propre récolte) , sur un lieu défini (champs, jardin…).

Des Hybrides issus des biotechnologies ou de croisements forcés (croisement à grande échelle de clones issues d’autofécondation forcée)

Reproductibilité

Reproductibles : les graines d’une récolte peuvent être sélectionnées, conservées et ressemées lors de la récolte suivante. Elles gardent leur pouvoir germinatif.

 

Non reproductibles, ne pouvant pas être ressemés

Critères

Riches et Diverses : Au sein de la même variété, elles représentent un ensemble d’individus exprimant des caractères phénotypiques proches mais présentant une grande variabilité (d’où le nom variété de population)

Distincts, homogènes et stables

Mode cultural

Semences variables et donc adaptables aux différents lieux, terroirs, climats et pratiques paysannes.

Hybrides Souvent adaptés à une agriculture intensive

Catalogue

Appartenant au domaine public, non inscrites au catalogue officiel (peuvent être inscrites à l’annexe du catalogue « variétés sans valeur intrinsèque » ou catalogue « variétés de conservation »).

Inscrits au catalogue officiel du GNIS

COV

Non protégées par un Certificat d’Obtention Végétale ou un Brevet.

Appropriables par un titre de propriété (Certificat d’Obtention Végétale) ou un brevet et appartenant à l’industrie semencière (multinationales semencières)

* Voir la définition sur le site référent www.semencespaysannes.org


L’origine des semences vient des artisans semenciers ou de la sélection de l’agriculteur au sein de sa propre récolte

• Les artisans semenciers bio sont des petites structures qui défendent la biodiversité cultivée et les variétés anciennes. Ils font eux-mêmes un travail de sélection, multiplication, triage, conservation des semences sur leur propre terre ou dans celles des agriculteurs multiplicateurs partenaires. Ils récupèrent de leur culture des graines qu’ils revendent ensachés.

Leur Catalogue est 100% bio et contient au moins 80% de variétés anciennes, de population sur l’espèce achetée.

La plupart sont membres du réseau semences paysannes (Germinance, Graines del Païs,  Jardin’enVie, La boîte à graine, Le Biau Germe, Le Jardin de Tantugou, Les Croqueurs de Carottes, Les semailles, Payzons ferme, Pépinière La Belle Verte, Potager d’un Curieux). Citons aussi Essem’bio ou encore Kokopelli…

• Les partenaires agriculteurs-cultivateurs peuvent pratiquer leur propre sélection au sein de leur récolte : Ils choisissent les individus qu’ils souhaitent sur des caractères définis (privilégiant en particulier le goût) pour en extraire les graines et les conserver pour la récolte suivante (Elles sont ressemées d’années en années en toute liberté). Ainsi, ils font l’économie de l’achat des semences et favorisent la rentabilité au rendement et, leurs variétés sont adaptées à leur terroir, à leurs pratiques agricoles et sont plus résistantes au climat. La traçabilité des semences anciennes bios est assurée par l’agriculteur-cultivateur.

Ainsi, ils font l’économie de l’achat des semences et favorisent la rentabilité au rendement et, leurs variétés sont adaptées à leur terroir, à leurs pratiques agricoles et sont plus résistantes au climat.
La traçabilité des semences anciennes est assurée par l’agriculteur.
La traçabilité biologique par l’organisme certificateur BIO.

4. Origine Sud-Ouest de la France et principalement Occitanie pour les semences, les cultures principales et les produits finis

Les acteurs de la graine, des cultures principales (fruits, légumes, céréales, légumineuses…) et des produits finis sont sélectionnés prioritairement sur un territoire délimité : LE SUD-OUEST DE LA FRANCE et principalement OCCITANIE, ceci pour favoriser l’échange local, réduire les temps de transport et tisser le lien de proximité.

Les tomates et les pois chiches anciens viennent du GERS.

 

 

5. Le goût provient essentiellement des variétés anciennes mises en œuvre et de leur environnement

Les cultures anciennes sont sélectionnées précisément pour leur goût. Le sol vivant, la pratique culturale vertueuse et le lieu participent fortement à la saveur intense de ces cultures.

La qualité organoleptique est valorisée au détriment des critères de conservation, d’esthétique ou de calibre.

 

6. L’apport nutritionnel des produits issus des variétés anciennes est valorisé

Les cultures issues de variétés anciennes, paysannes ou dites de population sont riches nutriments de part

  • Leur diversité au sein de la même variété
  • Leur mode cultural : Le sol non traité est plus riche en nutriments.  Moins le sol est travaillé, plus il fonctionne naturellement,mieux il stocke l’eau et les nutriments sont plus concentrés (moins de dilution des sols).

Pour les produits finis, VARIETTE valorise la

  • Mise en avant des allégations nutritionnelles de base et, des vitamines et minéraux selon la teneur
  • Mise en avant quantifiable des autres nutriments si nécessaire (ex : antioxydants pour les tomates)

7. Les produits finis sont éco-conçus et responsables

Les bocaux et couvercles, emballages les mieux recyclé aujourd’hui en France. Les Etiquettes ou cartonnettes proviennent d’imprimeurs engagés dans des actions contribuant à diminuer les impacts de l’activité sur l’environnement, labellisés ou certifiés Imprim ’Vert au minimum.
Le Papier des étiquettes est FSC ou PEFC : concerne l’ensemble de la chaîne papetière, garantie que le papier des étiquettes est issu d’une forêt gérée durablement.

8. Les recettes sont 100% naturelles

Tous les ingrédients sont naturels, ils proviennent de la nature

  • En l’état
  • Et/ou après une transformation mécanique n’entraînant pas de modification profonde (ingrédients hachés, épluchés, moulus, décortiqués…)
  • Et/ou après une stabilisation par le froid, la chaleur…

Recettes sans aucun additifs (pas de colorants, pas de conservateurs).

9. La fabrication est artisanale

L’atelier de transformation et les procédés de transformation sont artisanaux

  • Les ingrédients principaux sont mis en œuvre prioritairement frais
  • Les cultures sont cueillies à maturité et respectent les saisons
  • Les procédés de transformation sont simples